Sélectionner une page

À propos de Déménagement Myette

Déménagement Myette a été fondée à Montréal en 2008 par Julien Myette, un cycliste idéaliste rêvant d’un monde où les vélos surpasseraient en nombre les automobiles sur les routes. Après avoir gagné sa vie comme ingénieur informaticien, puis comme routier et comme déménageur, il a voulu mettre son expérience au service de ses convictions écologiques, par soucis de cohérence personnelle. Constatant l’absence de solutions abordables pour déplacer des objets trop volumineux pour une voiture mais en quantité insuffisante pour justifier l’utilisation coûteuse et polluante d’un camion, le vélo lui est apparu comme la solution toute naturelle, aussi inusitée soit-elle.

L’élevage plus polluant que les transports ?

À la même époque où il troquait sa voiture pour son vélo, en 2003, Julien adoptait une alimentation végétarienne par compassion pour les animaux d’élevage, qui subissent des conditions de vie immorales. Il ne se doutait pas alors que cette décision de retirer la viande de son assiette pourrait avoir un impact encore plus important sur l’environnement que celle de se départir de sa voiture. En effet, un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture dévoile en 2006 que l’élevage du bétail émet plus de gaz à effet de serre que les transports, sans compter qu’il est aussi une des sources principales de dégradation des terres et des eaux. Une nouvelle étude du Worldwatch Institute arrive même à la conclusion en 2009 que plus de la moitié des émissions planétaires de gaz à effet de serre sont liées aux animaux d’élevage. Malgré cela, la plupart des groupes environnementaux évitent encore aujourd’hui d’aborder le sujet, comme on peut le constater dans le documentaire Cowspiracy: The Sustainability Secret (2014).

Saviez-vous que pour produire une seule livre de boeuf, il faut 13 livres de grains, 30 000 litres d’eau, 3.7 litres d’essence et 147 mètres carrés de terre, et que sa production génère 5.9 kg de dioxyde de carbone et 40 livres d’excréments ? Ces données varient selon les sources, mais demeurent inquiétantes. Vous trouverez plusieurs autres statistiques et références sur le site du documentaire Cowspiracy.

Le végétalisme pour une meilleure santé !

Aujourd’hui, Julien a une alimentation en grande partie végétalienne, c’est-à-dire excluant aussi, la plupart du temps, les oeufs et les produits laitiers. C’est une alimentation que l’Association Américaine de Diététique et les Diététistes du Canada reconnaissent officiellement comme adéquate et bénéfique pour la santé (position adoptée en 1987 et réaffirmée en 2009). Julien en est d’ailleurs la preuve vivante : avec plus de 1000 déménagements à son actif, il est en pleine santé et rien n’indique que son alimentation manque de protéines !